LE PEA POUR PREPARER SA RETRAITE

PEA

    VOS DONNÉES SONT PROTÉGÉES

    LES MEILLEURS RENDEMENTS 2021

    VOTRE ETUDE GRATUITE SOUS 48H

    Le point sur le Plan d’Épargne en Actions (PEA)

     

    Le Plan d’Épargne en Actions (PEA) est une enveloppe défiscalisée, apparue en 1992,qui vous permet de gérer un portefeuille de valeurs mobilières sans payer d’impôt sur les plus-values réalisées et sans imposition sur les dividendes. Avec cette solution de placement financier, vous pourrez profiter des nombreuses possibilités d’investissements en Bourse. Qu’est-ce qu’un PEA au juste ? Comment le souscrire et comment acheter des actions ? Comment clôturer ce plan ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le Plan d’Épargne en Actions.

    Le fonctionnement du Plan d’Épargne en Actions (PEA)

     

    Le principe du Plan d’Épargne en Actions est de pouvoir : acheter, gérer et vendre des actions sans être imposable. En effet, ce support d’investissement permet de bénéficier de conditions fiscales avantageuses. Il ne s’agit pas vraiment d’un placement, mais plutôt d’un cadre juridique et fiscal constitué d’un compte-espèces, et d’un compte-titres. Le compte-espèces sert à reverser les dividendes, à prélever les frais de gestion et à déposer les fonds entre deux actions d’achat et de vente, tandis que le compte-titres correspond au portefeuille actions.

    Les actions pouvant être accueillies sur le PEA sont des actions d’entreprises cotées de l’Union européenne et des placements collectifs investis à 75% au moins en actions de ces entreprises. Il n’y a aucun dépôt minimum ou de versement périodique obligatoire, et le PEA est transférable d’un établissement bancaire à un autre. Si vous souhaitez bénéficier pleinement des avantages fiscaux du PEA, vous ne devrez pas faire de retrait avant 5 ans.

    Depuis le 1er janvier 2014, le plafond de dépôt du PEA est de 150 000 euros. Or, cela ne veut pas dire que le montant des avoirs détenus est limité. En cas de plus-values, le Plan d’Épargne en Actions peut avoir une valeur supérieure à 150 000 euros. Au bout des 5 ans, les dividendes et plus-values dégagées sont exonérés d’impôt sur le revenu, mais restent soumis aux prélèvements sociaux.

     

    La souscription d’un compte PEA

    Vous pourrez ouvrir un PEA auprès d’un établissement bancaire. Il peut s’agir d’une banque traditionnelle, d’une banque de réseau ou d’une banque en ligne. Si vous le préférez, vous pourrez souscrire ce plan d’épargne auprès d’un courtier en ligne. Or, ce qu’il faut aussi savoir, c’est que les banques et les courtiers n’ont pas l’apanage du Plan d’Épargne en Actions.

    Vous pourrez alors vous tourner vers un assureur qui vous proposera un plan d’épargne en actions associé à un contrat d’assurance. C’est ce qu’on appelle le PEA assurance, soit un produit d’épargne similaire au contrat de capitalisation exclusivement libellé en unités de compte. À noter que seuls des versements en numéraire sont possibles dans le cadre du PEA.

    Bon à savoir : l’ouverture d’un PEA entraîne divers frais, notamment des frais de tenue de compte, des frais de droit de garde, des frais liés à l’exécution des ordres en Bourse, des coûts de délégation et des coûts de support, entre autres.

     

    Comment acheter des actions en PEA ?

    • Commencez par sélectionner votre courtier en Bourse
    • Versez des sommes sur votre compte en espèces (le dépôt peut être très faible)
    • Utiliser cet argent pour acheter des actions ou autres titres éligibles au PEA (par exemple, des fonds d’investissement)
    • Une fois le compte ouvert et l’investissement initial effectué, vous pourrez le visualiser dans votre compte-espèces sur l’interface du courtier
    • Vous pourrez ensuite vous constituer un portefeuille
    • Pour constituer un portefeuille, vous devez d’abord choisir les titres sur lesquelsvous souhaitez investir
    • Après avoir choisi les titres, vous pourrez passer les ordres de Bourse correspondant

    L’achat d’actions en direct est possible, de même que les fonds d’investissement comme les SICAV, qui sont des fonds gérés par un expert vous permettant d’acquérir une part de ce fonds, et de vous constituer un portefeuille diversifié sans que vous ayez à choisir quelle action acheter ou vendre. Vous pourrez aussi investir dans des ETF ou trackers. Il s’agit de fonds indiciels cotés en Bourse connus pour répliquer les variations en cours d’un indice boursier par pays et par secteur.

    Bien choisir le mode d’investissement du PEA

    Le PEA peut être géré de plusieurs manières. Vous pourrez choisir entre la gestion libre, la gestion sous mandat et la gestion conseillée.

    • La gestion libre: c’est le mode de gestion le plus répandu, car il permet à l’investisseur lui-même de décider de son allocation d’actifs et d’effectuer les arbitrages qu’il juge nécessaires en fonction des mouvements du marché boursier. Si vous choisissez ce mode de gestion, vous serez libre de sélectionner les titres que vous souhaitez posséder, et de décider quand les acheter ou les revendre.
    • La gestion sous mandat: moins populaire que la gestion libre, ce mode de gestion commence à attirer les investisseurs. Il s’agit ici de déléguer la gestion du PEA à un gérant spécialisé. À la base, la gestion sous mandat séduit les plus fortunés qui investissent des enveloppes conséquentes. Désormais, certaines fintechs proposent ce mode de gestion du PEA à partir de quelques centaines d’euros.
    • La gestion conseillée: choisir ce mode de gestion, c’est choisir une gestion qui vous transmet une allocation d’actifs que vous êtes libre ou non de mettre en œuvre. À savoir, toutefois, que la gestion conseillée est généralement proposée par des conseillers en investissement financier (CIF) à des clientèles initiées.

     

    La sortie du Plan d’Épargne en Actions

    Vous ne pourrez pas effectuer de retrait dans les 5 premières années de détention. Le moindre retrait entraînera la fermeture automatique du PEA. Après cette période, vous pourrez fermer votre Plan d’Épargne en Actions à tout moment. Pour cela, vous devez simplement faire la demande de clôture auprès de l’établissement bancaire concerné.

    Vous pourrez vous rendre sur place ou le faire par lettre recommandée avec accusé de réception. Si vous choisissez de le faire par voie postale, vous devrez bien indiquer toutes les informations relatives à votre PEA, et vous devrez y joindre le RIB du compte où vous souhaitez que les sommes détenues soient transférées. Pensez à vous renseigner sur les frais de sortie qui varient d’un établissement bancaire à un autre.

    Notez qu’il existe des situations exceptionnelles dans lesquelles vous pouvez effectuer des retraits avant la période de détention sans que cela engendre la fermeture du plan. Les retraits sont possibles en cas de mise à la retraite anticipée, en cas de licenciement ou en cas d’invalidité du titulaire du plan ou de son conjoint. Attention, car ces retraits ne bénéficient d’aucun avantage fiscal.

    Enfin, le décès du titulaire engendre la fermeture automatique du PEA, et l’un des héritiers peut décider de conserver les titres. Les dividendes et plus-values sont alors exonérés d’impôt sur le revenu, quelle que soit la durée de détention. Quant aux prélèvements sociaux, ils ne sont pas exonérés.

    BIEN CHOISIR SON PLACEMENT RETRAITE COMPLEMENTAIRE